Mes expériences

L’apprentissage par l’expérience

Retour, il y a cinq ans…

Il y a de ça, cinq années, sortant du lycée, sans vraiment beaucoup de bagage, je décide de me lancer.

C’est, pendant et grâce à mon cursus que j’ai pu acquérir toute l’expérience que j’ai aujourd’hui. Étant très dynamique depuis mon plus jeune âge, il a toujours fallu m’occuper, c’est pourquoi j’ai toujours eu plein de projets dans ma vie, tant personnels, que professionnels.
J’ai eu la chance de faire de nombreux stages ou jobs très très enrichissants, sans lesquels je n’aurais pas autant appris.

Quatre stages, dont deux à l’étranger (Londres et Bali), ça aide !
C’est ici que je souhaite vous en parler en détail, car ils sont d’une richesse très importante pour moi. J’ai toujours dis qu’on pouvait apprendre par soi-même avec des livres, des vidéos, des articles etc. mais en réalité, être confronté à la réalité est beaucoup plus enrichissant (même si les livres aident vraaaaiment beaucoup et que seul c’est aussi possible selon moi).



1er arrêt : Londres, Angleterre

Premier stage, et déjà partie à l’étranger !

Durant ma deuxième année d‘IUT à Châtellerault et frustrée de ne pas pouvoir partir à sac à dos visiter le monde, je décide de me venger et de mettre toutes les chances de mon coté pour faire mon stage de deux mois à l’étranger, peu importe le pays.
La chance m’a souri, et j’ai rencontré un « ancien » de mon IUT qui était parti lui-même à Londres deux ans avant. Sans attendre j’ai sauté sur l’occasion, pris tous les contacts, postulé avec un CV et une lettre de motivation en béton, et c’était parti !

Peu de temps après, j’ai été acceptée en stage chez Steeve qui venait d’ouvrir une start up sur le web « 21st Century Health » à Londres (vous ne trouverez pas le site car il a dû arrêter son activité quelques années après).

Ce stage m’a appris énormément tant personnellement que professionnellement. C’était la première fois que je partais vers l’inconnu, seule sans personne autour de moi. J’ai du me débrouiller pour retrouver un quotidien similaire, mais pas dans la même ville, ni dans la même langue.

C’était un challenge, qui m’a bien réussi d’ailleurs, et m’a donné encore plus envie de partir… Soyons patient.

Mon rôle durant ces deux mois était « Community Manager ». Étant avec une autre stagiaire, nous avons formé un super binôme.

pour résumer ce stage, ça donne ça


2ème arrêt : paris, france

Nous revoilà en France, en troisième année à l‘EFAP, rentrée en admission parallèle après mon IUT.

Ayant pour projet de partir en trip en Australie durant les vacances de Pâques, je me suis remise en question et me suis tournée vers un stage de quatre mois à Paris, là où je résidais.

Mon souhait était de trouver une Start Up. Voulant monter mes « petits business » comme j’appelle ça si bien (en voilà un de fait à l’heure actuelle d’ailleurs), je voulais participer à la lancée et l’évolution d’une petite entreprise, ainsi j’étais curieuse de voir comment tout cela se passait.

Après plusieurs recherches, c’est Cecile Nicolay Cransac qui m’a contactée et fait passer un entretien pour l’accompagner et l’aider en tant que Responsable de Communication pour sa nouvelle Start Up : Shoe Up

(ici encore, vous ne trouverez pas de site internet car Cecile ayant attendu son deuxième enfant lors de la lancée de son business et ayant déménagé à Madrid par la suite, elle a dû arrêter et travaille à l’heure où je vous parle chez Chanel en tant que Retail Business Developer).

Plusieurs semaines se sont écoulées, puis elle m’a rappelé pour me souhaiter la bienvenue. C’était parti pour quatre mois intenses mais très enrichissants.

Être en stage avec Cecile c’est super cool, c’est une femme relativement relax et très confiante. Nous n’étions que toutes les deux et le courant est tout de suite passé.

En tant que Responsable de Communication, j’ai dû m’adapter, apprendre, relativiser, m’acharner, être créative, ambitieuse, patiente, curieuse, organisée, et débrouillarde, car tout était à faire et à refaire.

J’ai été « multi-casquette » et j’ai appris de tous les cotés tel un feu d’artifice en action.

pour résumer ce stage, ÇA DONNE ÇA


3ème arrêt : La Rochelle, France

Retour dans ma ville natale :
La Rochelle

Après ces deux périples, il est temps de revenir aux sources (pour mieux repartir).
Pour ma quatrième année, j’ai choisi de diriger mon stage de six mois vers un domaine qui m’était totalement inconnu mais que j’adorais d’avance : l’évènementiel.

Il est vrai que durant mes études, j’ai du réaliser des projets, seule ou en groupe, organiser des évènements, participer à des compétitions, des battles etc. mais je n’ai jamais su réellement en quoi consistait ce métier, et comment tout cela fonctionnait, mais je me voyais déjà passer une (petite) partie de ma vie dans une boite comme ça car j’adore organiser les choses. Il était tant de me jeter dans le bain !

J’ai postulé dans plusieurs agences à La Rochelle, mais une m’avait « tapé dans l’oeil » tout particulièrement de part son ouverture à l’internationale. Et c’est dans celle la que j’ai été prise !

Me voici chez Ici La Terre, pendant six mois en tant que Chef de projet événementiel junior, la classe.

En six mois de stage, je suis passée par de nombreuses phases. Moi qui pensais adorer ce domaine, tout compte fait je ne pourrais pas en faire un de mes métiers.
J’ai découvert (à mon grand regret) un secteur dans lequel règne pression, stress, manque d’organisation, angoisse, rapidité, tension…

En revanche, j’y ai beaucoup appris. En commençant par savoir gérer mon stress, à travailler sous pression, et d’une rapidité incroyable. Non pas que je pensais ne jamais travailler comme ceci (évidemment), mais à ce point, ça n’est pas ce que je veux, au contraire. Et, je pense qu’il est totalement possible d’être sous pression mais de pouvoir encore être relax. Chez ILT (Ici La Terre) c’était démesuré pour moi.
J’ai aussi appris à (vraiment bien) gérer la Suite Adobe (InDesign, Illustrator : pour ceux qui ne connaissent pas ce sont des logiciels de création de design graphique), et à organiser un évènement de A à Z en passant même par le budget.
Et puis j’ai surtout su, que ce domaine n’était pas fait pour moi, ce qui est généralement le but d’un stage, et très important à savoir.

POUR RÉSUMER ce stage, ÇA DONNE ÇA


4ÈME (et dernier) ARRÊT : Bali, Indonésie

Décollage imminent pour
cinq mois en Indonésie !

C’est parti pour cinq mois loin de tout, dans un pays inconnu, une langue (presque) inconnue, une culture inconnue, un monde inconnu…

Lors de mon précédant stage chez ILT j’ai décidé que je partirais l’année suivante : chose faite, puisque je suis partie plus de sept mois, deux mois en vadrouillant en Asie en backpaker, puis cinq mois suivant en stage chez United Colors Of Bali.

En // le MBA Digital Marketing & Business j’avais un stage de six mois à faire. J’ai tout de suite sauté sur l’occasion pour partir à l’étranger. C’est avant même de savoir si j’étais acceptée dans ce dernier master que j’ai commencé mes recherches, décidé que j’irais à Bali, puis travaillé pour économiser afin de réussir ce challenge par moi-même.

Pourquoi ? Car il est important selon moi d’acquérir de nouvelles compétences en dehors de sa zone de confort. Se faire une expérience à l’étranger permet de découvrir un nouveau mode de travail, avec un mode de vie différent. C’est aussi savoir se débrouiller seule face à toutes les démarches (visa, langue étrangère, passeport, argent) ainsi, avoir une capacité d’adaptation impeccable.

J’ai eu l’opportunité de réaliser ce stage chez United Colors Of Bali. Un hôtel avec des villas qui a pour concept : « Le luxe à petit prix ». 

Ce fut mon stage le plus enrichissant de tous sans aucun doute. Savoir s’adapter face à des situations complètement différentes n’était pas de tout repos. Cependant, j’ai su me débrouiller, tant dans la vie personnelle que professionnelle. Oui, car les Indonésiens ne travaillent et ne vivent absolument pas de la même façon que nous.

J’ai pu élargir mes compétences, mes connaissances et acquérir de nouvelles qualités dont une que je ne cesserais de citer : l’adaptation.

POUR RÉSUMER CE STAGE, ÇA DONNE ÇA


OUTRE LES STAGEs

Les stages c’est bien, mais les autres projets c’est tout aussi enrichissant !

Dans le cadre du #MBADMB, j’ai eu l’occasion d’être consultante junior chez La Green Session : un jour par semaine, nous travaillons avec mon équipe : Margaux Rio et Siham Scelers au sein d’une entreprise.

La Green Session est un site e-commerce qui vend des vêtements et accessoires écologiques et éthiques pour les passionnés de glisse. Nous étions en charge de créer des publications pour les réseaux (Facebook, Instagram), des outils de communication, des articles pour le blog et encore bien des choses.

Nous les avons rencontré au tout début de leur création. Aujourd’hui, ils évoluent de plus en plus, et c’est, en parti grâce à nous ! Nous sommes ravies de voir que notre participation, notre regard et nos conseils ont porté leurs fruits.
Ce fut un réel plaisir de travailler avec La Green Session, nous avons chacune beaucoup appris. Encore une fois, j’étais plongée dans un lancement d’entreprise, ce qui m’a permis d’avoir un avant gout.

POUR RÉSUMER, CE PROJET ÇA DONNE ÇA

Pour suivre les aventures de La Green Session voici leur réseaux


Madness Trip !

J’ai récemment créé mon blog sur mes voyages, notamment mon dernier voyage de sept mois : deux mois en Asie (Thaïlande, Laos, Cambodge) et cinq mois à Bali pour un stage chez United Colors Of Bali. Mais aussi des interviews de voyageurs ou bien sur le thème du voyage, ainsi qu’avec des #girlboss afin de mettre les femmes en avant. 

En réalisant ce blog j’ai du être créative, ambitieuse et patiente. Car tout ne se fait pas d’un claquement de doigt. Mais aujourd’hui j’en suis très fière, et je compte bien l’alimenter encore et encore.
J’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreuses personnes, d’échanger, de partager, ce qui est réellement très enrichissant.


Vous pouvez allez y faire un tour : juste ici

POUR RÉSUMER, CE PROJET ÇA DONNE ÇA

Pour découvrir tous mes voyages et mes interviews rejoignez moi


La transformation digitale des Paralympiques !

Oui, nous avons réalisé tout un projet parlant de ce sujet. C’était plus précisément une Master Class que nous devions préparer en six mois, et présenter à une date définie.
L’équipe était composée de quatre personnes, Sophie Chaussade, Ninon Crusson, Margaux Rio et moi même. Durant ces six mois ensemble, nous avons vécu une expérience et une aventure extra. C’est au CAM (Club Atlhétique Municipal) de Bordeaux que nous avons présenté ce projet.

Romain Noble (médaillé d’Or aux jeux de Rio en 2016 et d’Argent lors des jeux de Londres en 2012) était présent lors de notre Master Class avec ses médailles. Nous avons eu la chance également de rencontrer d’autres médaillés, ainsi que le fondateur du CAM : Jacky Lambert.

Pour développer et présenter cette problématique (la transformation digitale des Paralympiques) nous avons créé un site internet : https://paralym.tech.blog. Tout notre cheminement y est indiqué.

Ce fut un travail d’équipe, long et minutieux mais une aventure humaine qui fait du bien. Nous avons même eu la chance de pratiquer l’escrime en fauteuil juste avant notre Master Class : une expérience hors du commun et des rencontres merveilleuses.

POUR RÉSUMER, CE PROJET ÇA DONNE ÇA

Venez découvrir notre travail c’est juste ici


Petit tour en Europe

Après une expérience sur le thème des Paralympiques nous voilà parti pour un tour en Europe !

Au sein du #MBADMB nous avons eu plus de quatre-vingt intervenants dans de nombreuses matières. Dont une, très importante dans les métiers du web : le SEO. Autrement-dit, le référencement web.

Afin d’être ancrées réellement dans le sujet du référencement et ainsi, de mieux comprendre, nous avons du créer (par équipe encore une fois) un blog, et travailler sur son référencement.

Bien évidemment, ça n’est pas en quelques cours que le blog peut être en tête du géant qui est Google. En revanche, toutes les techniques et pratiques, ça, nous les avons apprises.

Je vous invite à le découvrir juste ici : https://letempsduncircuit.fr

POUR RÉSUMER, CE PROJET ÇA DONNE ÇA

Venez lire nos articles et naviguer dans plusieurs pays d’Europe


Vous avez des questions ? Vous voulez plus d’informations ? Vous souhaitez travailler avec moi ?
N’hésitez pas à me contacter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s